Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Votre soutien est essentiel aux communautés chrétiennes de Terre Sainte
Retour
Carême 2021 : soutenir les professeurs de français en Terre Sainte

Carême 2021 : soutenir les professeurs de français en Terre Sainte

Les écoles du Patriarcat : des lieux de formation et de rencontre, pour faire grandir les talents de chacun, dans un esprit de paix

Le Patriarcat latin de Jérusalem a ouvert ses premières écoles vers 1860. Il les a implantées jusque dans de petits villages palestiniens qui se sont notamment développés autour de ces lieux d’éducation. Elles forment aujourd’hui un réseau de plus de 40 écoles en Palestine, Jordanie et Israël et accueillent chaque année environ 20 000 élèves, de la maternelle à la classe terminale.

Ces écoles sont ouvertes aux élèves chrétiens comme musulmans. Ce sont des lieux où les différentes communautés apprennent à se connaître et à s’apprécier. Ce sont aussi des lieux de rayonnement spirituel, tant par la formation chrétienne que par le projet de développement intégral de chaque enfant à la lumière de l’Évangile. Elles jouissent d’une excellente réputation dans les localités où elles sont présentes.

Apprendre le français, c'est également s'ouvrir à une culture

Le français fait partie des disciplines enseignées dans environ la moitié des écoles du Patriarcat, tant en Palestine qu’en Jordanie, de la maternelle jusqu’à la terminale. L’enseignement de la langue française revêt une importance particulière par les valeurs d’ouverture et d’universalité dont elle est porteuse. C'est aussi un atout professionnel pour les jeunes, qui leur permet notamment de travailler dans l'accueil des touristes et pèlerins (guides, hôtels, restaurants, chauffeurs, magasins de souvenir....) ainsi que dans le commerce international.

Les écoles du Patriarcat latin emploient actuellement 18 enseignants en Palestine et 8 en Jordanie.

storage?id=1460392&type=picture&secret=wrJGc2GwFf8d17b4pNF5T6OGRG5BIn9ynqq6pTIq&timestamp=1614887569

Soutenir les professeurs de français dans leur mission

Dans des pays où le système social ne permet pas aux écoles privées de bénéficier d'aides financières, de nombreuses familles chrétiennes ne pourraient financer sur leurs revenus propres les frais de fonctionnement des établissements, sans l'aide de l'Ordre du Saint-Sépulcre. Notre aide permet ainsi à ceux qui le souhaitent, y compris pour les familles de milieu modeste ou moyen, de recevoir une éducation de qualité.

Conscient de l’importance qu’il y a à favoriser le vivre ensemble dans une société aussi multiple, l’Ordre du Saint-Sépulcre en France a choisi de soutenir la francophonie en Terre Sainte en finançant les salaires des enseignants du français dans les écoles du Patriarcat latin.

Ceci représente un engagement financier de 240 000 euros pour l'année 2021.
32 470 euros ont déjà été récoltés lors du Gala digital du 28 novembre 2020.

Pour soutenir ce projet, vous pouvez faire un don sur notre site.

storage?id=1460394&type=picture&secret=Whn2RBonJRjeRsB2DXLpR2sVV0K8nnNJSeYmm3m6&timestamp=1614887599

-----

Au delà de l'aide financière, des volontaires s'engagent sur le terrain

Par ailleurs, le soutien se manifeste également de manière concrète, par l'animation de camps d'été dans les écoles, où des bénévoles de l'Ordre du Saint-Sépulcre vont passer une semaine à dix jours dans une école, pour animer des activités ludiques en français, auprès des élèves. Charles Avril, chevalier du Saint-Sépulcre, nous partage son expérience à l'école de Ramallah. Ces camps sont conçus et organisés par le Réseau Barnabé, au sein de l'Enseignement catholique de France.

L'Ordre du Saint-Sépulcre soutient également, en partenariat avec la DCC, l'envoi de volontaires pour des missions d' "assistant de français", en appui du professeur de français dans une école. Des postes sont actuellement ouverts, n'hésitez pas à vous informer ou proposer votre candidature. Marie-Madeleine Santos, ancienne volontaire DCC soutenue par l'Ordre du Saint-Sépulcre, a ainsi passé deux ans dans des écoles de Jordanie et Palestine : une expérience qui l'a passionnée et qui l'a conduit à travailler aujourd'hui au sein du Consulat général de France à Jérusalem, où elle aide concrètement, au travers d'outils pédagogiques, formations et accompagnement, au développement de la langue française via le réseau des écoles.

Consultez également
Exposition itinérante "comme pèlerin au Saint-Sépulcre"

Exposition itinérante "comme pèlerin au Saint-Sépulcre"

En partenariat avec Terre Sainte Magazine, l'Ordre du Saint-Sépulcre en France anime...

Marie-Madeleine Bédarrides
9 avril 2021
Témoignage : au service de la langue française dans les écoles chrétiennes

Témoignage : au service de la langue française dans les écoles chrétiennes

Marie-Madeleine Santos, vous travaillez actuellement au sein du Service de coopération et...

11 février 2021
Les projets soutenus en 2020

Les projets soutenus en 2020

Au cours de l'année 2020, l'Ordre du Saint-Sépulcre en France a apporté une aide de plus d'un...

Luc d'Archimbaud
2 décembre 2020
Gala de charité digital - 28 novembre 2020

Gala de charité digital - 28 novembre 2020

Samedi 28 novembre, de 17h à 18h, s'est tenu le premier gala de charité de l'Ordre du...

9 novembre 2020
Notre Dame de Palestine

Notre Dame de Palestine

Notre Dame de Palestine, la sainte patronne du Patriarcat latin de Jérusalem et de l'Ordre du...

21 octobre 2020
L’Ordre soutient le Patriarcat latin de Jérusalem face à la CoviD-19

L’Ordre soutient le Patriarcat latin de Jérusalem face à la CoviD-19

Trois millions d’euros : c’est la somme envoyée en Terre Sainte par les différentes branches de...

6 octobre 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus