Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Votre soutien est essentiel aux communautés chrétiennes de Terre Sainte

Aller en Terre Sainte

« Quelle joie quand on m'a dit : nous irons à la maison du Seigneur ! »
(Psaume 121, 1)

La Terre Sainte est un « cinquième Évangile » : se rendre sur les lieux de l’Incarnation, de la Croix et de la Résurrection fortifie la Foi de chacun. Mais pèlerins, bénévoles et volontaires apportent également un grand réconfort aux communautés chrétiennes locales, dans les conditions difficiles de leur existence. Seul ou en groupe, en visite ou pour aider, venez les voir : ils vous en seront reconnaissants.

 

☛ Partir en pèlerinage

☛ Être bénévole (moins de 3 mois)

☛ S’engager comme volontaire (1 à 2 ans)

 

Partir en pèlerinage

Le pèlerinage en Terre Sainte est un moment fondateur dans la vie spirituelle de tout chrétien. Pour la population et les communautés religieuses sur place, chaque pèlerin constitue un signe du soutien de leurs frères. Les pèlerinages constituent également une part importante de la vie économique locale, permettant aux chrétiens de Terre Sainte de vivre de leur travail, dans une région où l’emploi est une ressource rare.

Les membres de l’Ordre du Saint-Sépulcre s’engagent à aller régulièrement en Terre Sainte. Ils y visitent les chrétiens locaux, et au fil des retours, des liens amicaux se créent avec eux. Les pèlerinages organisés par l’Ordre regroupent des chevaliers, dames et amis de l’Ordre, et sont ouverts à tous ceux qui souhaitent découvrir, ou redécouvrir, la Terre Sainte.

En plus des pèlerinages organisés régulièrement par les paroisses, diocèses et communautés religieuses, la Lieutenance pour la France en organise plusieurs chaque année. La particularité des pèlerinages de l’Ordre est de faire la part belle aux rencontres avec les communautés chrétiennes locales et aux visites dans les paroisses, les écoles, les hôpitaux, ou au séminaire du Patriarcat.

Vous êtes le bienvenu si vous souhaitez vous joindre à un pèlerinage organisé par l’Ordre, en prenant contact au préalable avec le responsable du pèlerinage concerné.

Chaque année, plus de 2 millions de pèlerins marchent sur les pas du Christ : et vous ?

 

Être bénévole (moins de 3 mois)

Le bénévolat est une mission de courte durée (de un à trois mois), qui s'adresse à tous ceux ayant le désir d'être au service sur la terre où le Christ a donné sa vie pour nous. Des étudiants aux retraités, les ouvriers peuvent être nombreux ! Les besoins sont variés : les vendanges en été, la cueillette des olives à l'automne ou encore des travaux d'entretien divers. Trois domaines en particulier requièrent de nombreux bénévoles chaque année :

  • l'éducation, avec l'organisation de camps d’été,
  • le médico-social, avec le soin aux personnes âgées,
  • l'accueil des pèlerins.

Les conditions peuvent varier selon les communautés, mais d’une manière générale, le bénévole est logé, peut participer aux repas de la communauté qui l’accueille, et dispose de temps pour découvrir la Terre Sainte. Et surtout, il est toujours bien accueilli !

Pour connaître la Terre Sainte sous un autre angle que celui du pèlerin, servir sans sacrifier une année complète ni s’embarrasser de formalités excessives, le bénévolat est une formule idéale.

Alors, si le bénévolat vous tente, rapprochez-vous de nos partenaires : ils vous attendent !
 

S’engager comme volontaire (1 à 2 ans)

Le volontariat de solidarité internationale (VSI) est une mission d’une durée de un à deux ans, s’adressant à des personnes âgées d’au moins 21 ans, ayant des compétences professionnelles et le désir de les mettre au service d'un projet. C'est une occasion unique de s'immerger en Terre Sainte ! 

Ce dispositif est encadré par la loi du 23 février 2005. Avant son départ, le volontaire signe un contrat écrit par un organisme agrémenté et le partenaire chez lequel il est envoyé. Ce contrat donne une couverture sociale au volontaire et contribue à la cotisation pour la retraite.

Enfin le volontariat de solidarité internationale est un motif de légitime démission, permettant de bénéficier d’une allocation d’aide au retour à l’emploi pour les personnes ayant cotisé avant leur VSI.

Retrouvez des témoignages d'anciens volontaires sur notre chaîne Youtube.

 

DonnerPrier ⋅ Y aller